Publié le 4 Avril 2011

Diminution des émissions de CO2

Les énergies renouvelables prennent le relais !

« J’ai enfin l’impression de vivre en accord avec mes idées ! »

Hervé a découvert les avantages d’une pompe à chaleur en relève de chaudière. Très concerné par les questions d’environnement il a profondément réfléchi au bien fondé de cette démarche. Son témoignage est particulièrement éclairant !

Hervé est voyageur dans l’âme, un baroudeur même. Depuis qu’il est à la retraite, cet ancien inspecteur de l’Education Nationale boucle régulièrement sa valise pour sauter dans un avion. « La retraite, il faut en profiter ! Depuis mes premiers voyages, il y a 35 ans, je peux vous dire que la planète a changé. Il faut réagir ! »

En accord avec ses idées

Lorsqu’il n’est pas en train de courir le monde, Hervé milite en Bretagne pour la préservation de l’environnement. « Lorsque l’on tient ce discours il faut pouvoir vivre en accord avec ses idées, dit Hervé. Jusqu’à ce jour, préférant aller voir au bout du monde je n’avais pas vraiment réfléchi à mon propre mode de vie. »

Une prise de conscience

Hervé habite dans une maison ancienne près de Morlaix. Son système de chauffage central au gaz de ville lui donnait satisfaction, jusqu’à ce qu’une prise de conscience sur les énergies fossiles s’impose à lui. « Au cours de discussions ertains de mes amis m’ont parlé de maisons passives et même de maisons actives, qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment ! J’ai compris que j’en étais loin »

Rencontre avec un spécialiste

Sans aller jusque là pour l’instant Hervé s’est renseigné pour savoir comment consommer moins d’énergie pour le chauffage. La rencontre avec l’un des spécialistes a été décisive. « J’avais déjà entendu parler du système de pompe à chaleur. Mais j’imaginais un gros chantier avec retournement de la moitié de mon terrain. »

Le saviez-vous ?

Le principe de la relève de chaudière consiste à utiliser la bi-énergie.

Une solution adaptée

Une pompe à chaleur à aérothermie air/eau en relève de chaudière était la solution la plus adaptée à la problématique d’Hervé : utiliser un mode de chauffage plus écologique sans engager de travaux trop importants…

La mise en place s’est faite en quelques heures, un mois de novembre.« Il ne faisait déjà pas chaud dehors. Pourtant c’est la pompe qui fonctionnait. Désormais c’est plutôt ma chaudière qu’est en relève de pompe à chaleur ! », plaisante Hervé.

Questionnements complémentaires

Impressionné par les performances de la pompe à chaleur air/eau, Hervé avait quelques questions complémentaires à poser pour s’assurer de la qualité écologique du produit. Ainsi il a appris que pour bien fonctionner, la machine a besoin d’être contrôlée régulièrement : il faut nettoyer les filtres, faire changer le gaz frigorigène par un professionnel… « Pour ça Ecotherm est vraiment une entreprise sérieuse qui prend la totalité de cette dimension écologique en considération. »

Le système inversé

D’autre part l’utilisation d’une pompe à chaleur en relève de chaudière promet 80% de diffusion de CO2 en moins dans l’atmosphère. « Mais cela vaut bien sûr si on n’utilise pas toute l’énergie économisée pendant l’hiver pour refroidir sa maison l’été avec le système inversé de climatisation », précise Hervé.

Un crédit d’impôt très incitatif

Enfin, la pompe fonctionne avec un minimum d’électricité, selon un rapport de 1kw/h utilisé pour plus de 3 kw/h restitué sous forme de chaleur ; c’est ce qu’on appelle le coefficient de performance (cop).« L’efficacité des pompes Ecotherm, leur cop, ouvre droit au crédit d’impôt, ce qui accélère encore le retour sur investissement… et ne limite pas mes projets de voyages ! »

Lire la suite

Repost 0